ƛԼƖƇЄ ƖƝ ƝƖƓӇƬMƛƦЄ

The Time Is Runnig Out...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Mission d'instruction

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maidness

avatar

Minutes Gagnées : 100

Kimi wa dare ka ?
Je suis :: Tour / Informateur
Du clan :: Rouge

MessageSujet: Mission d'instruction    Dim 29 Avr - 14:50

Le Roi m'avait donné une nouvelle mission, et je comptais bien la mener à bien et - qui sait - recevoir une de ses rares félicitations! C'est empli de cette pensée joyeuse que je me dirigeais d'un pas guilleret vers l'école d'entrainement des apprentis informateurs, pour la trouver...vide. L'absence manifeste de toute personne autre que les souris ou les rats dont le plancher était infesté ( le lieu avait toujours était insalubre, mais battait à l'instant tout les records) doucha aussitôt mon enthousiasme. Maidness eu un sourire goguenard.

" Tiens tiens, nos chers petits monstres ne semblent pas être par ici, cream! Que vas tu bien pouvoir faire? commenta t-elle avec ironie.

Il faut savoir que ma chain, malgré ses couettes (roses), sa robe pleine de volants et de dentelles qui malgré sa couleur noire aurait pu être qualifié de mignonne par une personne dénué de logique ( bien que dix fois trop courte à mon goût) et son côté enfantin (pour ne pas dire exaspérant au possible) avait une horrible, immense, sainte horreur des enfants. Et si moi même j'avais suivi un parcours assez peu traditionnel en devenant d'abord soldat avant de me former en tant qu'espion, la plupart des élèves avaient généralement moins de 18 ans, voir parfois moins de 12 ans pour les plus précoces...
J'aurai volontiers partagé son avis, pour une fois relativement censé , sur la question, si un type cool n'avait pas comme devoir de bien s'entendre avec les enfants et de leur servir de modèle. D'ailleurs mieux valait me préparer un tant soit peu au contact avec la race enfantine, le futur enfant de ma mère étant prévu pour dans quatre mois grand maximum...

- C'est évident. En réalité pas vraiment, il m'avait fallu une bonne dizaine de secondes pour arriver à trouver la solution. Si ils ne sont pas là, ils doivent être en train de s'entrainer sur le terrain... Autrement dit dans le labyrinthe.
- Je ne vois pas la logique...creaaaaam. maugréa Maidness, pas vraiment ravie d'être prise de haut.
- Un informateur infiltre souvent des bâtiments complexes qui lui sont inconnus. répliquai je du ton "Mais-c'est-évident-ma-chère" qu'employait parfois une de mes ex-voisines. Le labyrinthe est le lieu idéal pour les exercices axés sur le repérage.
- Très bien, allons donc voir là bas..."

C'est ainsi que je me retrouvais à l'entrée du labyrinthe sanglant, qui portait décidément trop bien son nom sinistre. Formé de ronces rouges sang si étroitement entremêlées qu'une fourmi n'aurait pu passer entre elle, l'obscurité semblait se refermer sur vous à peine le portail en fer rouillé de l'entrée dépassé. On racontait que la disposition des buissons changeait à chaque visiteur, et qu'il était donc impossible de connaître véritablement l'endroit. Je croyais pour ma part assez peu aux rumeurs, mais certaines disparitions inexpliqués dans ce désordre écarlate laissait bien du monde perplexe...Le jardinier seul connaissait parfaitement l'endroit, mais les quelques égarés qui avaient pu l'apercevoir n'avait pu décrire qu'une vague silhouette noire, terrifiante voir inhumaine suivant les rumeurs...
Je secouais ma tête pour m'extirper de mes pensées néfastes. Je devenais trouillard, il fallait vraiment que je me fasse une mission un peu consistante un de ces quatre, voir pourquoi pas un combat...

" Bon, On y va!" lançai je plus pour moi même que pour Maidness. Après tout ce n'était pas la première fois que je venais ici, et (malheureusement) probablement pas la dernière.

Après cinq bonnes minutes à avancer tout droit devant moi, je tombais face à...un mur. Je me retournais et repartit machinalement sur mes pas, avant de retomber sur...un autre mur.

"Le cauchemar commence..."commentai je à mi-voix.

Je me mis à courir, plus pour dépasser la vitesse de déplacement des murs si déplacement il y avait que par peur véritable ; j'avais déjà vécu le scénario un certain nombre de fois, lors de mes entrainements. Au bout d'une course intense qui m'avait semblé durer une éternité, je m'interrompis, essoufflé. Maidness flottait à mes côtés, un petit air narquois sur le visage.

" On fait une pause." décidais je, agacé.

C'est une voix enfantine qui me tira de mon repos ( j'avais fermé les yeux sans m'en rendre compte).

" Eh! Qu'est ce que tu fais là toi?

Je relevais la tête, intrigué. C'était une petite fille haute comme trois pommes, qui ne semblait pas avoir plus de dix ans grand maximum. Elle avait des cheveux noirs, lisses et raides, qui s'arrêtait au bas de son dos, et des yeux étirés en une moue colérique. Asiatique manifestement. Elle était habillé d'un short trop large et d'un T-shirt blanc- un peu comme un garçon, pensais je après coup.

- Tu es qui d'abord? reprit elle de sa petite voie aiguë et colérique.

Ton pire cauchemar. Fut je tenté de répondre. Mais bon, cool et classe, on avait dit. Hors un type cool et classe répondrait...

- Je passais juste par là.

...avec un sourire chaleureux mais mystérieux. D'après la tête que tirait Maidness derrière la gamine, le résultat était assez peu concluant...

- Ça ne répond pas à ma question. Tu es idiot? souligna la petite d'un ton dédaigneux. Ko-chan a sonné l'appel. Tu n'as pas entendu? On doit tous revenir vers l'entrée!

C'était officiel, c'était ELLE mon pire cauchemar. Capricieuse, qui se prend pour la chef, une vraie petite miss Je-sais-tout...L'incarnation de la salle gosse par excellence.
Avant tout vérifier qui elle était. Une enfant de cet âge là, seule dans le labyrinthe, il n'y avait pas trente six solutions.

- Dis moi petite, tu es une apprentie informatrice?
- Bien sûr que oui! Ça ne se voit pas?

Bingo...Dans ce cas Ko-chan était probablement leur mentor ( elle ne pouvait pas se faire respecter un peu et se faire appeler sensei? ), et la solution la plus sage était de suivre la petite pour le trouver et lui remettre la lettre de Dumpty-dono.

- Tu as raison je n'ai pas entendu l'appel. m'excusai je d'une voix faussement contrite, ayant comme plus puissant désir intérieur de l'étriper. Tu veux bien m'accompagner voir Ko-chan s'il te plait?
- Tu es vraiment quelqu'un d'étourdi! Lève toi, on y va! claqua sa voix péremptoire en vrillant mes tympans.

Elle m'observa quelques secondes.

- Tu es vraiment un na...

Maidness venait de l'étouffer vivement avec sa main.

- Un adorable personnage, n'est ce pas, cream?

Je pris note dans un coin de ma tête de remercier ma chain à l'occasion. Je n'avais que trop bien idée de ce que la petite - Lily comme j'allais l'apprendre par la suite- allait sortir avant d'être coupé, et je n'étais absolument pas sûr d'avoir pu conserver mes manières de gentilhomme si jamais elle l'avait vraiment dit.

- Vous êtes étranges vous deux."

Ce fut son dernier mot pendant plusieurs longues minutes de silence béni, après lesquelles elle pila net. Manquant de trébucher, je ne constatais aucun obstacle qui aurait pu l'arrêter dans sa marche.

" Qu'y a t-il?
- Je ne sais pas où nous sommes.
- ...Pardon?
- Tu es vraiment sourd! Je viens de te dire que nous sommes perdus!
- ..."

Honnêtement je crois que je l'aurai étripé...Si une...chose n'avait pas brusquement surgit d'un buisson, se précipitant sur elle avant que j'ai l'occasion de le faire. Maidness avait déjà lancé ses chaînes contre l'agresseur sans que je lui en ai donné l'ordre ( remarque il valait mieux, pas sûr que je l'aurai fait...) quand la petite ouvrit la bouche, la stoppant dans son mouvement.

" Ce n'est pas trop tôt!"
L'ombre resta muette. Sa silhouette encapuchonné dans un grand manteau noir ne permettait même pas de définir son genre.

- Euh...De qui s'agit il?
demandais je finalement, attendant la réplique probablement cinglante de Lily...qui ne se fit pas attendre.
- Tu es vraiment un crétin fini! Tu ne sais même pas que le labyrinthe a besoin d'être entretenu par un jardinier?

Je ne m'indignais même pas, trop surpris de sa réponse. Alors, ce type était le mystique jardinier terrifiant? Je l'interrogeai du regard et celui ci hocha imperceptiblement sa tête, toujours silencieux...

- Tu vois! J'avais raison. Bon monsieur le jardinier, vous...

Elle ne put finir sa phrase ; l'ombre s'était comme téléporté derrière elle et, d'une pression sur sa nuque, l'avait comme déconnecté...Son corps désormais inanimé glissa lentement au sol, soutenu par la silhouette.

- Eh! Qu'est ce que tu..."entamais je, tout mes instincts de combattant soudain en éveil...avant de sombrer moi aussi dans un sommeil sans rêve.


J'ouvris les yeux un certain temps après...pour aussitôt souhaiter me rendormir. Ou au moins disparaître. Sur moi, une dizaine de morveux penchés, me fixant de leur regards intrigués, Maidness ( qui regardait le cercle de gamins avec un dégoût manifeste) et...
Un pied s'abattit violemment sur mon ventre. Je gémis douloureusement, remerciant en silence les plaques de métal intégré à ma combinaison, avant de fusiller l'investigatrice de cette action envers ma personne. Lily me rendit mon regard, nullement impressionnée.

" Enfin réveillé? T'es vraiment une tapette... Alors comme ça tu n'es pas un élève? Fais gaffe, si t'es un espion, Ko-chan va te torturer et...
- Allons Lily, ne l'effraye pas...l'interrompit une voix derrière moi, anormalement stridente. Je sursautai, me retournant vers la personne, et...un long frisson parcourut ma colonne vertébrale. La chose qui se tenait devant moi n'était certainement pas humaine. ÇA ressemblait vaguement à un homme, mais un homme qui aurait clairement abusé sur le body building...Cependant le costume rose et blanc à paillette qu'il/elle portait et sa voix me troublait quand à son genre véritable...
- Ko-chan, tu vas le torturer n'est ce pas? renchérit la gamine asiatique.
- ...Pardon? ne puis je m'empêchais de demander.
- Qui y'a t-il? s'enquit aimablement "Ko-chan".
- Ah je...vous allez surement trouver ma question idiote...Je...
Il ( j'avais fini par opter pour le masculin) m'encouragea d'un signe de tête...aguicheur?
- Euh...vous...et bien...Vous êtes...l'instructeur de l'école des informateurs?
- C'est bien cela! chantonna t-il en...sautillant. Et vous, bel endormi?
Le frisson qui m'avait traversé plus tôt me reprit de plus belle, et je du m'asseoir tellement je chancelais. Ma main plongea dans ma poche et...
- Je...je me suis perdu. achevai je péniblement, en renfonçant plus profondément la lettre de Dumpty dono dans ma veste.

Au Château de Rubis. Un chain mineur se hissa péniblement sur ses pattes trop courtes pour déposer une missive sur le bureau déjà encombré de Humty Dumpty...

Humpty-dono,
Un mouvement de révolte a été détecté dans un village au Sud du Royaume. Je m'y dirige avec Maidness dans l'espoir de trouver un membre de l'armée d'Alice pour lui soutirer des informations...C'est pourquoi je vous informe de l'abandon momentanée de ma dernière mission à savoir l'instruction des jeunes espoirs de l'école d'information...Je m'excuse mille fois pour le désagrément occasionné et ma désertion due à l'urgence de la situation, et suis prêt à en assumer les conséquences.

Votre dévoué, Kono Mirai

_________________




Votez pour le forum! ^^

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

ALICE IN NIGHTMARE

Revenir en haut Aller en bas
 

Mission d'instruction

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Instruction Technique Armes de Poing
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ƛԼƖƇЄ ƖƝ ƝƖƓӇƬMƛƦЄ :: C'est bon maintenant, tu peux y aller... :: Royaume Rouge :: Le labyrinthe sanglant-